Les Cars Rouges à Paris

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un Bus à impériale

C’est un genre d’autobus à deux niveaux très répandus dans le monde entier. Ils sont souvent en version décapoté lorsqu’il s’agit de les utiliser à des fins touristiques, et en toit carrossé quand il s’agit du transport en commun,  mais on admet cependant le fait que cette dernière utilisation est bien moins courante que la première.

Ce type d’autocar est très populaire dans certaines grandes villes européennes comme Berlin où ils sont apparus dès 1906, et meme dans certaines parties de l’Asie comme dans Hong Kong, apparus en 1949.

Généralement, c’est les  anciennes colonies britanniques.qui utilisent ce genre de car.

Mais la ville dont ces cars sont un symbole est la ville de  Londres, où ils apparurent en 1910.

hpW4AMSzywc

La société Les Cars Rouges à Paris

C’est vers la fin des années 1980 que l’idée de faire circuler à Paris ces fameux autocars apparut.

Abdallah EL-AZM, un mathématicien installé en Angleterre, et consultant pour un grand groupe industriel, eut cette idée géniale de faire venir les célèbres bus dans la ville lumière et de les exploiter à des fins touristiques. Aujourd’hui, il est le PDG de la société Les Cars Rouges.

Vivant à Londres depuis vingt six ans, il a tout simplement réalisé que la France était un de ces rares pays européens qui, comme la Grande Bretagne, ne réglementait pas la hauteur des autobus urbains.  les bus impériale n’étant pas utilisés alors, il conclut que le marché des bus touristiques à deux étages offrait de grandes possibilités et un avenir très prometteur.

L’idée semblait excellente, sauf que se posait le problème suivant : où se procurer les bus vu qu’il en existe aucun en France?

Abdallah EL-AZM, qui veut coûte que coûte démarrer son entreprise, veut des véhicules d’occasion, mais d’où les importer? Peu de villes en Europe ont opté pour ce type de bus à étage, et les bus londoniens ne sont conduits qu’à droite. Finalement, les premiers bus seront trouvés en Autriche.

Le projet est accepté par le Syndicat des Transports Parisiens, qui autorise Les Cars Rouges à exploiter une ligne régulière de bus dans Paris. C’est une première, la RATP ayant jusque là le monopole.

L’idée ne fut pas bien accueillie par tout le monde, surtout par la RATP qui avait le monopole des Transports. Mais le projet va finalement être accepté par le Syndicat des Transports Parisiens, une première pour l’époque, par rapport au monopole de la RATP.

C’est un certain 27 juillet 1991 que Paris va voir ces routes embellies par 4 fameux Cars Rouges, avec une soixantaine de places chacun et un toit coulissant à l’étage. Après les avoir importés de Vienne, ils furent tous les quatre entièrement réaménagés surtout en matière de sécurité.

Un mois va suffire aux Cars Rouges pour trouver leur public, avec déjà une moyenne de fréquentation de 120 personnes. ce qui a fortement encouragé M.EL-AZM et lui a donné l’envie de continuer.

De nos jours, ce sont des bus d’une centaine de places, avec une vue panoramique.

Leur fréquence de circulation est d’environ un quarts d’heure, et le nombre de visiteurs ne cesse d’augmenter chaque année.

La société des Cars Rouges ne connait pas la crise et emploie aujourd’hui près de 70salariés.

Les infos pratiques

www.carsrouges.fr/

Horaires détaillés*

Quand ?

Arrêts Début Fin Dernier tour complet
Tour Eiffel 9:45 19:01 16:55
Champ de Mars 9:50 19:06 17:00
Louvre 10:11 19:27 17:21
Notre-Dame 10:04 19:37 17:31
Orsay 10:20 19:53 17:47
Opéra 09:28 20:09 18:03
Champs Elysées-Etoile 09:29 20:30 18:24
Grand Palais 09:45 20:44 18:38
Trocadéro 09:30 20:52 18:46

*horaires susceptibles d’être modifiés **Jour de semaine : du lundi au jeudi - Week-end : du vendredi au dimanche

information: http://paris-saint-honore.com

T: 33 (0) 1 43 59 87 63

Email : sainthonore@wanadoo.fr

Our page facebook : http://www.facebook.com/Hotellerieparissainthonore

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »